Mme. Cécile Laverdière (gauche) et Mme. Aline Gagnon, vice-présidente de IISF (droite), présentent le certificat de reconnaissance à Mme. Manon Richard – septembre 2019.

Le prix de reconnaissance Cécile Laverdière – Coumba a été octroyé à sa deuxième récipiendaire, Mme. Manon Richard, lors de la formation prédépart 2019. Au service de IISF depuis 10 ans, Mme. Richard est notre coordonnatrice au siège social. Durant ses années avec nous, elle a apporté un soutien inestimable au bon fonctionnement de notre organisme. Grâce à son travail, IISF a pu fournir à ses membres le support et l’accompagnement essentiels à leurs diverses activités. Merci, Manon, pour ton implication, ta collaboration et ta précieuse contribution au rayonnement de l’organisme. À la fin de cette année, Manon nous quitte pour aller vers d’autres projets et nous lui souhaitons la meilleure des chances pour l’avenir.

Mme. Manon Richard

Jérémie, étudiant paramédic, a effectué un stage au Sénégal en 2018.

En tant qu’étudiant paramédic, j’ai eu la chance d’effectuer une initiation à la coopération internationale au Sénégal. Durant ce séjour de trois semaines, nous avons visité trois différents milieux. D’abord, dans les ambulances de Dakar, nous avons pu répondre à quelques appels d’urgence et y observer des méthodes de travail parfois similaires, parfois très différentes des nôtres. Par la suite, nous sommes allés au poste de santé de Thiaré, où nous avons pu nous imprégner davantage de la culture sénégalaise, en plus de prodiguer des soins au poste de santé. Ce fut une superbe exposition clinique, notamment pour les accouchements (ce pour quoi nous sommes formés mais qui est plutôt rare dans le domaine du préhospitalier au Québec). Pour conclure, le centre hospitalier de Kaolack nous a permis d’en savoir davantage sur le système de santé sénégalais, mais aussi de voir les différences avec les milieux précédents. Ce séjour m’a permis d’acquérir de l’expérience clinique et de m’ouvrir sur le monde. Un merci particulier à IISF et toute son équipe élargie, au Québec comme au Sénégal, pour leur encadrement et leur hospitalité durant ce projet.

Jérémie, groupe de soins préhospitaliers d’urgence du Collège Shawinigan – Sénégal 2018

L’étudiante en soins infirmiers, Sarah Côté-Lafrenière, effectue l’évaluation d’un patient.

Le stage que j’ai fait au Pérou en mai 2016 a été un événement marquant autant dans ma vie personnelle que professionnelle. Mes deux coups de cœur, pour ma part, ont été d’effectuer des consultations en jungle profonde et de pouvoir travailler à la clinique-école. Dans les deux cas, j’ai pu approfondir mon questionnaire, l’examen physique et l’analyse des résultats. Ah et j’oubliais, j’ai aussi pratiqué mon espagnol! En développant ces compétences, je me sentais motivée à revenir au Québec et pousser davantage ma carrière à un niveau requérant plus d’autonomie, de débrouillardise et de jugement clinique. Avec la piqûre de la coopération internationale, j’ai décidé de poursuivre mes études en santé mondiale. Ce stage m’a donc permis de me développer et de m’accomplir comme infirmière mais aussi en tant qu’individu.

Sarah Côté-Lafrenière, groupe UQAT – Pérou 2016

Andréa Paré, étudiante en sciences infirmières à l’UQAT.

Je m’appelle Andréa Paré. Je suis étudiante au DEC-BAC en sciences infirmières à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Mon expérience de 5 semaines au Pérou avec IISF a été enrichissante dans plusieurs aspects de ma vie; découvrir une nouvelle culture, communiquer dans une langue étrangère, vivre en groupe, redécouvrir des plaisirs de la vie dans un environnement différent. Je recommande la coopération internationale à tous ceux et celles qui sont prêts à relever un défi stimulant! Des moments passés au Québec à préparer le stage jusqu’à la vie en jungle amazonienne, des souvenirs qui resteront gravés pour toujours dans ma mémoire.

Andréa Paré, groupe UQAT – Pérou 2018

Audrey-Ann Gallant devant le poste de santé de Thiaré, Sénégal –  Mai 2017.

Le stage en Afrique (Sénégal) était pour moi une motivation à entamer des études universitaires. Je voulais découvrir le rôle que peut avoir une infirmière à l’autre bout de la planète. Ce fut, en effet, la plus belle expérience de ma vie jusqu’à maintenant. Cette expérience de coopération internationale avec IISF m’a permis d’explorer mon rôle d’infirmière au maximum de mes capacités. J’ai appris beaucoup, autant sur les problèmes de santé que l’on peut retrouver à travers le monde, que sur ma façon de travailler. J’ai pu perfectionner ma pratique et utiliser mes connaissances dans mon chez moi, au Québec. Ce que j’ai apprécié le plus dans mon séjour, c’est que j’ai appris beaucoup sur moi-même et sur mes valeurs. J’ai aussi ouvert mes yeux pour comprendre une autre culture. J’ai réalisé l’importance de respecter la diversité culturelle lorsque nous donnons des soins. Cette expérience de coopération internationale sera, à jamais, gravée dans ma mémoire!

Audrey-Ann Gallant, groupe UQAT – Sénégal 2017